URGENT : Dernières heures pour sauver l'homéopathie. Agissons maintenant !

Aujourd'hui l'homéopathie est en danger de mort. Demain les huiles essentielles, l'herboristerie, l'acupuncture ?! 

Agissez avant qu'il ne soit trop tard 

SIGNEZ LA PETITION ICI
 
Chers amis du Naturel,

Vous aimez les médecines naturelles, les méthodes douces pour se soigner ?

Alors, ils vont vous dire que vous êtes « stupide ».

Et peut-être même qu'ils iront un cran plus loin, et vous traiteront carrément de « couillons « (vous allez voir plus bas, c'est EFFARANT !) 

Cela a commencé en mars dernier, quand 124 médecins ont publié dans le Figaro une tribune demandant la mise à mort immédiate de l’homéopathie et des médecines alternatives.
Ces 124 médecins qualifient l’homéopathie de « charlatanesque », de « fausse médecine » !
 
Ils demandent de la dérembourser.
 
Ils veulent supprimer les diplômes d’homéopathie en Fac de Médecine.
 
Ils veulent interdire aux médecins de se déclarer « homéopathes »
 
Au total, ils réclament la suppression pure et simple de l’homéopathie et la mise au rebut de tous les médecins homéopathes.
 
Et ils sont en train de réussir leur coup, avec la complicité des autorités !!!! C'est une menace inouïe sur notre liberté de nous soigner. 
 
Depuis quelques semaines, les attaques contre l’homéopathie viennent de tous les fronts !
  • La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé qu’elle allait bientôt rendre un avis définitif sur le déremboursement de l’homéopathie.

  • Le 13 juin dernier, la Haute Autorité de Santé a violemment taclé l’homéopathie, en s’étonnant du « régime d’exception » dont elle bénéficie ;

  • Et maintenant, ce sont les Facultés de médecine qui suppriment les diplômes d’homéopathie !
     
Début septembre, le doyen de la Faculté de médecine de Lille a annoncé qu’il suspendait le diplôme universitaire d’homéopathie qui existait pourtant dans son université depuis… 40 ans !!! [1] 
 
Et maintenant, c’est la Faculté d’Angers qui a annoncé elle aussi la suppression de son diplôme d’homéopathie !
 
Mais le pire, c’est peut-être ce qui se passe sur Internet.
 
Partout sur les réseaux sociaux et dans les médias, des professionnels de santé se déchaînent contre l'homéopathie ! : 
 
Des pharmaciens comme Olivier Bernard et des médecins comme Dominique Forlot disent que l’homéopathie est une « insulte à l’intelligence »  
Homéopathie - image 1
Homéopathie - Page 2

D’autres « médecins » l’affirment maintenant haut et fort : les 20 millions de Français qui utilisent l’homéopathie avec bonheur sont des « COUILLONS » :
 
Homéopathie - Image 3

Des « couillons »…QUEL MEPRIS, QUELLE HAINE !

C’est une offensive SANS PRECEDENT contre notre droit à nous soigner naturellement, sans produit chimique.

Si nous ne faisons rien, ils auront la PEAU de l’homéopathie !

FINI. BASTA. A LA POUBELLE, L’HOMEOPATHIE ET SES DEUX SIECLES D’HISTOIRE DE SOINS…

C’est vicieux, c’est SCANDALEUX. 

La ministre de la Santé, Madame Agnès Buzyn, a annoncé qu’elle déciderait début 2019 de « dérembourser ou non l’homéopathie ».  

Aujourd’hui des forces puissantes cherchent à influencer ce choix

Big Pharma et ses complices s’activent avec une brutalité inouïe pour obtenir la mort de l’homéopathie, qui ne leur rapporte pas un centime. 

Et ils sont à deux doigts de réussir leur coup. 
 
Si nous les laissons faire, l’homéopathie entrera dans un trou noir définitif, et des millions de malades seront contraints de renoncer à cette méthode de soin efficace, naturelle, qui n’entraîne aucun effet secondaire

C’est pourquoi je vous demande urgemment de signer la PETITION DE LA DERNIERE CHANCE POUR SAUVER L’HOMEOPATHIE.
 

Votre signature est déterminante. 

Mais l’urgence est absolue. 

C’est la toute dernière occasion qu’il nous reste pour REFUSER LE SACRIFICE DE L’HOMEOPATHIE sur l’autel de la médecine chimique. 

Car il ne faut surtout pas s’y tromper : 

Derrière le « déremboursement », c’est bien la mort de l’homéopathie qui se profile. Et son remplacement par des médicaments chimiques. 

Et il y a plus grave. 

Nous assistons aujourd’hui au nouvel épisode d’une guerre totale déclenchée contre L’ENSEMBLE des médecines alternatives. 

Il y a déjà eu l’instauration brutale de 11 vaccins obligatoires pour les bébés, les menaces contre l’acupuncture [2], la mésothérapie, la tentative d’interdire les huiles essentielles en vente libre [3], ou encore des condamnations toujours plus lourdes visant les herboristes. [4] 

Big Pharma sait qu’en obtenant gain de cause contre l’homéopathie, cela déclenchera un effet cascade sur de très nombreuses autres méthodes naturelles de soin.  

Voilà pourquoi défendre l’homéopathie, ce n’est pas seulement défendre une thérapie particulière. C’est protéger notre droit de nous soigner naturellement et de demeurer pleinement acteur de notre santé. 

Ils nous traitent de « couillons » parce que nous aimons les médecines douces ! Parce que nous refusons le diktat du tout chimique !! 

Il est temps de leur dire que nous voyons clair dans leur jeu ; Révoltons-nous !   
 

20 millions de « couillons » se rebiffent

Pour des millions de patients, l’homéopathie est un trésor de soins de tous les jours, qui fait littéralement partie de leur vie, de celle de leurs enfants, de ceux qu’ils aiment. 

Combien de mères de familles, d’infirmières scolaires, qui depuis des générations ont distribué des granules d’arnica aux petits blessés de la cour de récré ? 

Combien d’enfants, qui se sont sentis ragaillardis par ces « petites billes » et la gentille caresse qui les accompagne toujours ? 

Et on voudrait nous en priver ? 

Mais pour qui se prennent-ils, les « décideurs » du Ministère de la Santé ?  

Qu’ils lisent plutôt les témoignages suivants, une courte sélection parmi les très nombreux que nous avons reçus, qui nous viennent de patients dont la vie a littéralement été changée par l’homéopathie
 

Plus le droit de nous soigner comme on veut !


« L'homéopathie m'a sauvé la vie d'une grave dépression, m'a guéri une pleurésie, ma fille a été guérie d'un zona. » 

« Ne plus avoir le droit de se soigner comme on l'entend est une telle atteinte, une fois de plus à la liberté, c'est plus que je ne peux le supporter. » 
Elisabeth M. 



Et on me dit que l’homéopathie ne marche pas !!


« J’ai 66 ans. En 1980, je ne connaissais pas l'homéopathie. 

« Mon bébé, à l'âge de 4 mois fait des otites à répétitions : 2 par mois. La seule issue des spécialistes ORL : percer le tympan, le bébé assis sur les genoux de la maman et antibiotiques. Cela va durer jusqu'à ses 9 mois. N'en pouvant plus d'entendre les cris de mon enfant lors d'un perçage, j'arrête, je dis stop au spécialiste et je m'en vais. Il n'a pas fait l'intervention mais me fait payer .... »


« Je prends rendez-vous chez une médecin homéopathe. » 

« Mon bébé avait 39° de fièvre et faisait une nouvelle otite. »

« Elle nous garde une bonne heure, demandant toutes les réactions de mon bébé dans son quotidien, m'écrit une ordonnance très longue, précise et me dit : je ne lui donne pas d'antibiotique, l'homéopathie doit agir. Si sa fièvre est toujours présente dans 3 jours, vous me le ramenez je lui donnerai des antibiotiques mais en principe l'homéopathie devrait régler le problème. 

« Et, ce fut le miracle : pas d'antibiotique, plus de fièvre, pas de perçage de tympan. Mon bébé n’a plus jamais eu d’otite. Et on me dit que l'homéopathie ne marche pas ? 


 

Ils préfèrent nous empoisonner


« Je  pratique l'homéopathie depuis 65 ans. VIVE  l'homéopathie…Elle fait naturellement un bien FOU en traitement de fond ». 

« On va nous obliger à nous empoisonner en prenant des  médicaments qu’on pourrait éviter et qui peuvent nous détraquer avec leurs effets secondaires! »


Jacqueline Mahot 

 

Battons-nous pour l’homéopathie !


« L’homéopathie m a guéri de mes crises d aphtes. J’y crois. Battons-nous. » 

Liliane Migeon 

 

On nous retire nos libertés 


« Je me soigne par homéopathie depuis mon enfance. Je me souviens que mes parents ouvriers cachaient leurs choix de se soigner car certaines médecines douces étaient condamnées.....Pourtant mon père a été sauvé par l'homéopathie alors qu'il était paralysé suite à un éboulement à la mine, la médecine traditionnelle l'avait condamné...»

« Aujourd'hui, je sens qu'on nous retire nos libertés.... »


Aubermann. 

 

J’ai traité ma bipolarité. Merci l’homéopathie


« J’ai été diagnostiquée bipolaire après des accouchement particulièrement pénibles. J’ai été traitée au lithium pendant 30 ans ce qui m'a détérioré les reins sans vraiment soigner la cause. »

« Depuis quelques années je suis soignée par un médecin homéopathe. J’ai 74 ans et suis en bonne santé. »
 

Marie-Thérèse Drouet 

 

Sans l’homéopathie, je souffrirais le martyre 


« J'ai une polyarthrite depuis l'âge de 14 ans (j'en ai 69), si je n'avais pas eu l’homéopathie (tous les médecins que mes parents avaient été voir ont baissé les bras), je serais encore dans mon lit à souffrir le martyre ». 

André Aupiais 

 

Inadmissible !


« Franchement je trouve ça inadmissible. Depuis plus de 20 ans maintenant je me soigne par homéopathie et je m en trouves très bien. »
 
« Avant je faisais beaucoup d angines et antibiotiques sur antibiotiques et rien n y faisait rien je suis allée voir un médecin homéopathe et il m a guéri ». 


A. 

 

Les médecins me donnaient trois ans à vivre


« J'ai été franchement guéri par l'homéopathie contre une angine de poitrine que j'avais tous les ans pendant près de 11 ans et depuis plus de dix ans je n'ai pas eu de récidive. 

« J'ai 72 ans et je suis toujours là ; en ce temps là les médecins me donnaient plus que trois ans à vivre. Merci l'homéopathie ! »


S. 

 

Fini les antibiotiques !


« Je peux témoigner que par l'homéopathie j'ai été guéri de mes sinusites. Depuis trois ans j'en suis débarrassé alors que j'en subissais au minimum deux par an avec prescription d'antibiotiques environ une fois sur deux. » 

Gilles GUESPEREAU (80 ans)

 

J’ai combattu deux tumeurs 


« Je suis une fidèle de l'homéopathie depuis plus de 40 ans, ayant eu 9 enfants. Mon fils aîné a été guéri de son asthme grâce à une cure d'un an avec l'homéopathie, à l'âge de 14 ans; il a maintenant 57 ans et n'a plus jamais été malade. »

« J'ai moi-même combattu deux tumeurs grâce à l'homéopathie. Il est impensable que l'on ne puisse pas reconnaître les bienfaits de cette médecine naturelle; c'est seulement un manque d'ouverture mentale et pire encore, une question de gros sous ! » 


Aliette 

 

Big Pharma est impardonable !


« L'homéopathie m' a guérie d' eczéma dont je souffrais depuis presque ma naissance... après tout genre de torture , pommades etc j' ai été libérée, et depuis là je me soigne presque exclusivement avec de l' homéopathie....74 ans...Big pharma est impardonnable il faut lutter.... Merci pour votre mobilisation. »  

Karine Bourcart

 

Sauvée par l’homéopathie


« J'ai 73 ans et je suis adepte de l'homéopathie depuis 1981, médecine qui m'a aidée à me sevrer de toutes les benzodiazépines avalées en l'espace d'un an, pour cause de dépression, qui ont failli me TUER !!! »

Thérèse. 


Ce ne sont là que quelques témoignages… Il suffit de trois clics sur Internet pour en découvrir des milliers d’autres. 

Maintenant, tant pis si cela va déplaire aux chiens de garde de Big Pharma, mais il est temps de poser les VRAIES questions qui dérangent… 

 
LES VRAIS CHARLATANS TOMBENT LE MASQUE

Car pardon, mais dans l’univers de la santé d’aujourd’hui, QUI SONT LES VRAIS CHARLATANS ? 

Les 5000 médecins homéopathes qui privilégient les méthodes douces, non invasives, qui associent le patient le plus intimement au processus de guérison ? Ceux qui choisissent pour chaque malade l'option la plus adaptée entre allopathie, homéopathie, acupuncture, micro-nutrition ?  

Ou ceux pour qui il n’existe qu’une seule voie, la même pour tous les patients : le grand matraquage médicamenteux. Tant pis pour les effets secondaires nous disent ces chiens de garde de Big Pharma, « on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs… »

Alors, encore une fois, qui sont les vrais charlatans ? Peut-être pas ceux qu’on croit…

Et il est urgent de leur montrer que NOUS NE SOMMES PAS DUPES. 

Posons-leur ensemble cette question : d’où sont venus les scandales sanitaires récents qui ont saccagé des milliers de vie ? 

Des granules d’arnica, d’aconit et d’apis mellifica

BIEN SÛR QUE NON !!! 

Mais du Médiator, de la Dépakine, du Vioxx, de la pilule, des antidépresseurs, etc.  

Et QUI est coupable d’avoir rendu les malades accrocs à des médicaments qui ne soignent pas mais qu’il faut prendre à vie ? 

Les homéopathes, ou Big Pharma et ses alliés ? 

Là-encore, nous connaissons tous la réponse.  

ET ON VOUDRAIT SACRIFIER L’HOMEOPATHIE, QUI NE PROVOQUE PAS LE MOINDRE EFFET SECONDAIRE !? 

FRANCHEMENT, ON MARCHE SUR LA TÊTE !
 

C’est exactement le contraire qu’il faut faire. 

Considérer l’homéopathie comme un trésor médical, une médecine complémentaire qui permet d’éviter la surenchère de prescription de médicaments et leurs effets secondaires. 

La preuve ? 

L’étude française EPI 3, la plus importante étude de pharmaco-épidémiologie réalisée en médecine générale en France, a montré qu’un patient qui consulte un médecin homéopathe consomme 2 à 3 fois moins de médicaments iatrogènes, c'est-à-dire entraînant des effets secondaires (antibiotiques, anti-inflammatoires, psychotropes, etc.). [5]


Pour des millions de personnes qui l’utilisent en prévention ou en soin, l’homéopathie agit comme une digue, une protectrice de la santé au sein de nos foyers. 

Et aujourd’hui on voudrait détruire pour toujours ce trésor de connaissance et de soin, pour faire place nette à Big Pharma et ses pilules !

Allons-nous les regarder tout saccager et rester les bras ballants devant le massacre ? 

HORS DE QUESTION  !!! 

Car il n’est pas trop tard pour agir.  

La dernière manche de ce combat pour sauver l’homéopathie s’engage maintenant.  

Début 2019, la ministre de la Santé Agnès Buzyn, doit rendre son avis sur le déremboursement de l’homéopathie. 

Alors soyons clair : sans une gigantesque mobilisation de notre part, l’issue ne fait guère de doute. La ministre suivra l’avis des lobbys de Big Pharma, et ce sera la mise à mort de l’homéopathie. 

Voilà pourquoi il faut dire STOP ! 

Signez et transférez à vos proches la pétition de la dernière chance :
 

Depuis plusieurs semaines, certaines initiatives courageuses ont déjà été prises par des citoyens engagés. 

Témoignages, lettres de soutien à des médecins homéopathes insultés, protestations adressées à Madame Buzyn, ministre de la Santé, etc. 

Vous-même avez peut-être déjà participé à ce grand mouvement d’une façon ou d’une autre, mais je vous demande à nouveau votre aide, car c’est maintenant qu’il faut frapper un grand coup

C’est maintenant que se décident les « arbitrages » du ministère de la santé. 

NOUS DEVONS FAIRE MONTER LA PRESSION AU MAXIMUM !!! 

L’homéopathie est au bord d’un précipice mortel, mais nous pouvons encore la sauver

Il faut absolument leur montrer que nous sommes des centaines de milliers de citoyens viscéralement attachés aux médecines douces.  

Aujourd’hui, plus d’un Français sur deux a recours à l’homéopathie, et refuse la laisse chimique qu’on veut nous imposer. 

Ce qui signifie que des centaines de milliers de personnes, peut-être un million si nous faisons chacun le petit effort de transférer ce message à tout notre carnet d’adresses,   peuvent signer cette pétition et sauver l’homéopathie. 

Si nous nous mobilisons, la digue ne cèdera pas, l’homéopathie vivra. 

Je compte sur vous pour signer cette pétition et la transférer au maximum autour de vous. 

Je vous dis mille fois « merci » pour votre aide, 
 


Votre dévoué,

Guillaume Chopin
Association Santé Naturelle
 

Sources

[1] https://www.lemonde.fr/campus/article/2018/09/03/la-faculte-de-medecine-de-lille-suspend-son-diplome-d-homeopathie_5349704_4401467.html

[2] https://www.lci.fr/sante/homeopathie-acupuncture-mesotherapie-des-professionnels-de-sante-denoncent-les-fake-medecines-medecine-douce-2082143.html

[3] http://ansm.sante.fr/Decisions/Injonctions-decisions-de-police-sanitaire-sanctions-financieres-interdictions-de-publicite-Decisions-de-police-sanitaire

[4] http://reseauinternational.net/paris-un-celebre-herboriste-condamne-pour-exercice-illegal-de-la-pharmacie/

[5] http://www.snmhf.net/images/stories/PANORAMA_DU_MEDECIN.pdf